Musée de la Résistance et de la Déportation du Cher

André Péru : disparation de l'un des derniers Résistants déportés du Cher

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès d’André Péru le 19 décembre dernier, à l’âge de 96 ans. Il était l’un des derniers résistants-déportés du Cher.

André Péru est né à Bourges le 20 juillet 1924. Membre du réseau de Résistance AJ-AJ pendant l’Occupation, André Péru est arrêté à Bourges le 19 janvier 1944, lors du démantèlement de son réseau par la Gestapo. Il a alors 20 ans. Aux côtés de son camarade Raymond Arnold, il est emprisonné au Bordiot puis à Fresnes avant d’être déporté « Nacht und Nebel » au camp de concentration de Natzwiller-Struthof en mars 1944. Il est par la suite transféré à la prison de Brieg, puis dans les camps de Gross Rosen et Dachau, où il est libéré le 29 avril 1945.

Installé en région lyonnaise après-guerre, il est venu témoigner en 2014 et en 2016 devant des élèves et des enseignants au musée de Bourges à l’occasion de la préparation du concours national de la Résistance et de la Déportation.