Accueil > CNRD > Sujets des années passées > CNRD 2016-2017 "La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire (...) > Témoignages de déportés du Cher > Pierre FERDONNET

Pierre FERDONNET

Résistant communiste vierzonnais de la première heure, il participe à l’impression et la distribution de tracts et journaux clandestins. Condamné une première fois par contumace à 5 ans de travaux forcés, Pierre Ferdonnet, recherché, part à Paris se faire oublier, prend l’identité de Pierre Lemoine puis intègre un maquis FTP en Corrèze où il est arrêté les armes à la main le 26 septembre 1943. Il a 21 ans. Il passe dans les prisons de Limoges et Fresnes puis par le camp de Compiègne d’où il est déporté par le convoi des « Tatoués » le 27 avril 1944 à Auschwitz-Birkenau. Transféré à Buchenwald et Flossenbürg. Matricules 185925, 52534 et 9918. Libéré le 25 avril 1945, il est rapatrié fin mai en France.

info portfolio

Pierre Ferdonnet en juillet 1945

Dans la même rubrique

1 | 2

Haut de page

Partenaires

Conseil général du Cher Direction des services départementaux de l'éducation nationale du Cher Le Musée de la résistance Nationale Ministère de la Culture et de la communication Région Centre Val de Loire